31/05/21

Une invitation au rêve et au voyage

Flèche vers le bas
Décoration

J’ai parcouru l’Europe pendant 20 ans en camping-car et en Van Aménagé, de la Bretagne à la frontière polonaise et de Gibraltar au Cap Nord, pour découvrir des villes touristiques, mais aussi des sites grandioses, peu connus et souvent à l’écart des circuits classiques. J’en ai sélectionné six qui m’ont particulièrement éblouis ou émus. Je vous en fait une rapide présentation, mais je vous encourage à aller sur internet pour mieux les connaitre. L’objectif étant de vous donner l’envie d’y aller, et de vous émerveiller de leur visite.

Les météores en Grèce

Athènes est évidemment incontournable ainsi que les iles, mais la partie continentale réserve des surprises spectaculaires, telles ces formations géologiques constituées de pitons vertigineux de plusieurs centaines de mètres de hauteur sur lesquels ont été érigés 24 monastères orthodoxes suspendus dans le vide. A l’heure actuelle il en reste six en activité, dont la magnificence intérieure justifie de gravir les centaines de mètres d’escaliers taillés dans la roche afin d’y accéder. Le site ne fait que 8 kilomètres de diamètre, mais quand vous le découvrez d’un coup au détour d’une montagne, vous rentrez dans l’imaginaire.

La route de l’Atlantique en Norvège

J’ai découvert cette route, au nord du pays, en redescendant du Cap Nord et des iles Lofoten. Elle serpente au-dessus de l’océan tumultueux pendant 8 km sur plusieurs petites iles et récifs reliés par 8 ponts ou viaducs, dont certains en virages serrés. Elle a été élue « construction norvégienne du siècle. On a l’impression d’une illusion d’optique et pour prolonger le rêve, je l’ai parcourue 3 fois dans chaque sens tant il est difficile d’en repartir. Elle offre une vue incroyable sur les montagnes et fjords à proximité.

Matera en Italie du Sud (Les Pouilles)

Matera était une cité de la honte il y a 70 ans, elle est devenue un joyau de l’Italie grâce à la passion de certains habitants et est classée patrimoine mondial de l’Unesco. Dans les années 50 des familles entières vivaient dans des maisons-grottes appelées « sassi ». Les humains habitaient avec les animaux. Sans eau, sans électricité, ces habitations inhospitalières symbolisaient la misère dans le pays. Au début des années 50, honteux, le gouvernement décide d’évacuer les 18000 habitants. Depuis, la ville renait doucement de ses cendres grâce à une poignée d’habitants. Les pierres ont été ramassées pour rebâtir des maisons. Certaines grottes offrent des chambres atypiques aux touristes, les ruines comportent les vestiges de 130 églises rupestres. On découvre cette ancienne ville à partir d’un belvédère qui domine l’ensemble du site. Dès qu’on y descend on est saisis d’une étrange impression d’émerveillement mêlée de respect et de gêne à admirer ce témoin d’une misère terrible.

Sintra au Portugal

Je vous invite maintenant à vous émerveiller en visitant ce très ancien sanctuaire royal situé dans les contreforts des montagnes de Sintra près de Lisbonne. Même si ça ressemble à un paysage de Disney, c’est un authentique palais national de style mauresque et manuélin, construit au sommet d’une colline. De couleurs différentes c’est un ensemble de bâtiments historiques et leur visite est aussi époustouflante que fantastique. Là aussi le rêve commence dès qu’on franchit la porte médiévale et se prolonge tout au long de la visite tant des terrasses extérieures que des salles décorées de fresques et d’azuleros.

Le cap nord en Norvège

Le cap Nord est situé sur une île à laquelle on accède par un tunnel de 11 km. Il s’agit d’une falaise de 307 mètres de haut, dominant les océans Atlantique d’un côté, et Arctique de l’autre. Le cap est situé par 71° 10′ de latitude nord. À cette latitude, le jour polaire dure deux mois et demi chaque été. Au cap nord, le soleil de minuit est visible du 13 mai au 29 juillet. J’y étais courant Juin. Je suis arrivé vers midi, dans le brouillard et sous la neige par une température de 2 degrés, et à 16 heures il faisait 10 degrés, grand soleil avec un ciel tout bleu. A minuit, rien n’avait changé et j’ai pu prendre cette magnifique photo. Cet endroit est grandiose, c’était mon objectif après avoir traversé le Danemark, la Suède, et la Finlande. 12000km aller-retour, mais à faire au moins une fois dans sa vie.

Le canal de Corinthe en Grèce

Le canal de Corinthe est une voie d’eau artificielle creusée pour relier la mer Ionienne, à la mer Egée. Le canal de Corinthe fait donc du Péloponnèse, une île, puisqu’il sépare cette péninsule du reste du territoire grec. Il fait 25m de largeur entre deux falaises de plus de 50 mètres de hauteur, 6 km de long et est utilisé par des bateaux de tourisme, des plaisanciers et des petits paquebots. En dehors de la beauté du site qu’on peut découvrir à partir des ponts qui l’enjambent, il faut absolument descendre à l’embarcadère côté mer Ionienne et s’offrir un aller-retour en bateau dans ce couloir impressionnant où la mer toute bleue transperce les falaises couleur ocre. C’est irréel. Le canal se situe à côté des vestiges de la ville de Corinthe, incontournable, avec le privilège de passer la nuit sur une petite aire de camping-car magnifique tenue par des paysans qui vous vendent les fruits et légumes de leur jardin. Une étape inoubliable.

Voilà, j’espère vous avoir diverti et fait rêver un instant.

Loire & Van vous souhaite une vie pleine de beaux voyages et de belles découvertes …